Malartic : Rien de criminel entourant le décès de l’homme de 24 ans

Malartic : Il n’y aurait rien de criminel entourant le décès de l’homme, dont le corps a été retrouvé  mardi  4 février, peu après 18 h, dans un appartement qui se situe sur la rue Royale. 

La mort du jeune remonte à quelques jours

La mort du jeune homme, remontait à quelques jours avant la découverte de son corps. Selon des informations recueillies, la victime a été retrouvée les mains et les pieds liés.

Il s’agit de Karl Drolet 24 ans de Malartic.

Dans un premier temps certains éléments pouvaient laisser croire à une mort suspecte. Cependant,  selon de  nouvelles informations policières, ce dernier serait décédé des suites d’un jeu sexuel qui a mal tourné, ce qu’on appel l’asphyxie érotique.

Qu’est-ce que l’asphyxie érotique ?

L’asphyxie érotique. est le fait de priver le cerveau d’un partenaire ou de soi-même d’oxygène dans le but d’en tirer un plaisir sexuel. Dans le cadre des relations BDSM, elle est normalement pratiquée sous surveillance constante et nommée contrôle de la respiration.

asphyxiophilie-asphyxie-erotique

Méthodes

De nombreuses méthodes sont utilisées pour diminuer le niveau d’oxygène dans le sang : la pendaison, la suffocation par placement de la tête dans un sac plastique, la strangulation avec une ligature médicale, l’utilisation de gaz ou de solvants volatils, la compression de la poitrine ou une combinaison de ces méthodes. Parfois, des mécanismes complexes sont mis en place pour arriver à ce but. La plus simple restant d’expirer et de retenir sa respiration.

Risques

La pratique hors surveillance est dangereuse. En 1995, elle était jugée responsable de 250 à 1 000 morts par an aux États-Unis. Des cas ont aussi été rapportés en Scandinavie et en Allemagne.

La mort arrive souvent lorsque l’individu, pratiquant seul et donc hors surveillance, arrive à la perte de conscience causée par l’asphyxie et l’amène à la perte de contrôle de la strangulation, hors surveillance l’asphyxie n’est pas interrompue et que la personne décède. Sans surveillance le risque existe. Souvent, les victimes avaient prévu un mécanisme de secours qui a lui aussi fait défaut. Dans certains cas, le corps de la personne asphyxiophilique est retrouvé nu.

Donc il est primordial pour la sécurité de la ou des personnes qui ont ce genre de pratique, de ne pas le faire seul.

Nous désirons encore une fois transmettre nos sincères condoléances à la famille et aux proches éprouvés.

Très important

Toute personne détenant des informations pertinentes concernant cet événement vous pouvez nous en faire part en message privé en toute confidentialité.

À lire également : Un homme retrouvé sans vie dans un appartement à Malartic

Pour vos actualités c’est : DixQuatre.com

Chargement ...
DixQuatre
DixQuatre.com est un média en Abitibi-Témiscamingue couvrant l’actualité locale et régionale. Nous avons une équipe de collaborateurs et collaboratrices réputés qui offrent, chaque jour, une couverture des faits divers, des événements et des enjeux qui vous concernent.

Ce site utilise des cookies pour améliorer votre expérience d'utilisation. Nous vous invitons à en lire davantage sur notre politique de confidentialité. Accepter En savoir plus