La drogue du viol aurait fait deux victimes à Rouyn-Noranda

Vendredi 7 février, deux personnes auraient été les victimes du GHB lors de leur sortie dans un bar de Rouyn-Noranda.

 »Black out »

Les deux personnes en question, un homme et une femme tous deux âgés de 21 ans, se sont rendus avec d’autres amis(es), dans un bar dont nous allons taire le nom car ce n’et pas l’emplacement le problème, mais bien la ou les personnes qui mettent la drogue dans les verres.

Deux victimes

Notre source qui est l’une des deux victimes (la femme), nous a raconté qu’un ami et elle-même ont eu un  »black-out » qui aurait débuté vers 1 h du matin et aurait duré jusqu’à 3 h 30. Elle nous a également affirmé que ses autres amies l’avaient vu sortir à l’extérieur et que trois hommes l’auraient suivi. Par la suite ses amies l’ont perdu de vue.

Trouvait à bord d’un taxi

Elle nous aussi expliqué que lorsqu’elle a repris conscience, elle se trouvait à bord d’un taxi et ne se souvient d’absolument rien de ce qui s’est passé avant. Elle a pris soin de se rendre à l’hôpital afin de faire prendre des prélèvements.

Pour ce qui concerne l’homme, lorsqu’il a repris conscience il était à son domicile et lui aussi n’a aucun souvenir de ce qui s’est passé. Il s’est lui aussi rendu au centre hospitalier pour faire faire des prélèvements afin de confirmer s’il y a eu relations sexuelles.

Effets du GHB

Les effets recherchés sont euphorisants, relaxants et déshinibants. La montée débute 10 à 20 minutes après la prise, et dure entre 2 et 4h.

L’importance des effets varie d’une personne à l’autre. De plus, les effets sont différents selon le dosage. La limite est mince entre la dose « agréable » (1-2g de GHB) et la surdose (à partir de 5g). On estime qu’une dose de 25 g est suffisante pour obtenir un effet sédatif puissant : le GHB est avant tout un anesthésiant !

Risques

D’autres effets non recherchés peuvent se manifester :

  • Vertiges
  • Nausées
  • Difficultés respiratoires
  • Pertes de mémoire (« trou noir »)
  • pendant et/ou après la consommation
  • Diminution du contrôle verbal
  • Problèmes de coordination
  • Spasmes musculaires
  • Étourdissements
  • Endormissements

Ces effets sont rares pour une « dose normale » d’utilisation. Cependant, cette « dose normale » est proche de la dose toxique, qui entraîne un effet sédatif irrésistible voire au-delà, une perte de conscience, parfois le coma ou un arrêt respiratoire. Ces symptômes traduisent une overdose.

Vous pouvez également consulter le lien suivant afin d’en savoir un peu plus sur le GHB : GHB Gouvernement du Québec

Vigilance

La drogue du viol communément appelée GHB est toujours d’actualité et la vigilance est de mise lorsque vous sortez dans les bars, que vous soyez une femme ou un homme. De plus il est conseillé, que si vous sortez entre amis(es) essayez le plus possible de ne pas vous perdre de vu et il est primordial de garder un œil sur votre consommation.

Avez-vous vécu un événement de ce genre ?

Si toutefois vous avez vécu un événement de ce genre et avez envie de nous en faire part vous pouvez le faire en toute confidentialité en nous contactant en message privé.

Pour vos actualités c’est : DixQuatre.com

Chargement ...
DixQuatre
DixQuatre.com est un média en Abitibi-Témiscamingue couvrant l’actualité locale et régionale. Nous avons une équipe de collaborateurs et collaboratrices réputés qui offrent, chaque jour, une couverture des faits divers, des événements et des enjeux qui vous concernent.

Ce site utilise des cookies pour améliorer votre expérience d'utilisation. Nous vous invitons à en lire davantage sur notre politique de confidentialité. Accepter En savoir plus