Être vieux au Québec : Le remake !

Les vieux, on en parle beaucoup depuis qu’on a découvert qu’au Québec on les parque dans des arrières-cours chauffées, comme des sacs de poubelles dans des réduits de blocs à appartementS. On le savait déjà, bien sûr, on le disait et on savait qu’on jouait à la roulette russe quand on a vu partir notre mère, notre père pour le CHSLD. En-dedans de nous, on se disait : j’espère qu’on est tombé dans le bon CHSLD !

Par : Russel-Aurore Bouchard

La panique de ma mère

Quand ma mère est partie pour le CHSLD, je me souviens de la panique qu’il y avait sur son visage. Elle était à l’hôpital depuis trois mois dans une chambre à huit dans la même situation. En me voyant arriver, elle m’a regardée en pleurant, et m’a dit, paniquée : « Russel, y veulent m’envoyer dans un CHSLD !

Je ne comprenais pas, mais là, à 71 ans, quand je vois ce que je vois et entends, je comprends mieux. j’imagine mieux ce qu’elle a pu ressentir alors. Laissée comme toutes les autres, sans aucun moyen de défense, dans le grand hachoir du système !

Le meilleur système de santé au monde

Le Québec le meilleur système de santé au monde ! Mon œil ! On nous l’a servi celle-là pendant vingt ans. Rappelez-vous quand Lucien Bouchard, « le lucide », est arrivé au pouvoir. Son premier réflexe ; assainir les finances publiques… et comment ? En commençant par couper dans le système de santé, bien sûr ! Il a foutu à la porte des dizaines de médecins, des infirmières, diminué les contingentements dans les cours de Medecine dans les universités. Et il a commencé à regrouper des services en un seul, dans des réduits de sacs à vidanges. Et puis les libéraux de Charest sont arrivés et ont sabré à grands coups de haches dans le tas ! Et puis ce fut au tour des Liberaux de Couillard, un médecin avec son ami le Dr Barrette qui a pris le ministère du Dr Bolduc. Trois médecins à la tête du Québec. Et eux ils l’ont eu l’affaire ! Ils ont serré les haches et ils ont pris des scies mécaniques. Et c’est là que Legault est arrivé, le pauvre garçon, sans savoir qu’il héritait d’un carnage à la tronçonneuse !

Un film d’horreur

Quand la crise a éclaté dans les CHSLD, la première pensée que j’ai eue a été pour ma mère. Instinctivement, je me suis dit : « Ouf ! Heureusement que maman est morte, elle est a l’abri de toutes ces souffrances ». Des souffrances érigées en système. Comme dans le film Soleil vert ! Hier, on s’est regardé, ma compagne de vie et moi en écoutant le décompte des morts de ce film d’horreur passé en boucle sur les CHSLD, et on ses dit toutes les deux : Ouf , une chance que nos parents sont morts. Ils sont à l’abri et ne souffrent pas. Et puis on a eu une pensée pour ceux et celles qui y sont, incapables de dire non à l’inacceptable, apeurés, les yeux tournés vers le vide.

Dépassé par la situation

Hier, j’ai écouté M. Legault à son point de presse au quotidien. Un homard dans l’eau bouillante ! Il a fait son mea culpa ! Et il nous a rassurés. Il va commencer la reconstruction du système de santé, nous a-t-il dit en bon père de famille dépassé par la situation, en changeant le nom pour celui de « Maison des aînés » ! Ça commence mal en crisse !!! J’ai l’impression qu’on est en train de nous servir en boucle le film d’horreurs dans lequel les mauvais fantômes réapparaissent au dernier moment alors qu’on les croyait enfin neutralisés.

Pour vos actualités c’est  : DixQuatre.com

Faites pas les timides donnez votre avis !
Chargement ...
DixQuatre
DixQuatre.com est un média en Abitibi-Témiscamingue couvrant l’actualité locale et régionale. Nous avons une équipe de collaborateurs et collaboratrices réputés qui offrent, chaque jour, une couverture des faits divers, des événements et des enjeux qui vous concernent.

Ce site utilise des cookies pour améliorer votre expérience d'utilisation. Nous vous invitons à en lire davantage sur notre politique de confidentialité. Accepter En savoir plus