Lithium Québec, trop tard ?

La fin du lithium ? Comme www.roulerelectrique.com le démontrait dès le 12 mai 2017 sous la plume de Pierre Langlois (LES BATTERIES SODIUM-ION (NA-ION) S’EN VIENNENT), le lithium est une ressource limitée que l’on ne retrouve en abondance que dans quelques pays, principalement au Chili, en Argentine, en Bolivie, en Australie et en Chine.

Le sodium

Alors que le sodium est un métal alcalin léger, comme le lithium, mais son abondance sur terre est environ 50 fois plus élevée que celle du lithium. Le sel de table est composé de sodium (et de chlore). Il y en a donc en abondance dans nos océans, et les mines de sel, à ciel ouvert ou souterraines, sont très nombreuses et réparties dans un très grand nombre de pays.

Batteries Na-ion

Un gros problème des batteries Na-ion est la formation de dendrites, des excroissances en forme d’aiguilles qui poussent sur l’anode de la batterie et se rendent à la cathode, établissant ainsi un court-circuit entre les deux électrodes, ce qui détruit la batterie au bout de quelques centaines de cycles de recharge à peine.

Les efforts pour régler ce problème et optimiser la chimie ont été couronnés de succès en novembre 2015, lorsque des chercheurs du CNRS et du CEA, en France, ont présenté la batterie Na-ion, qu’ils ont pris deux ans seulement à développer, et qui affiche des performances remarquables. Inutile de dire que ces institutions de recherche sont très réputées. Ils ont produit des batteries cylindriques au format 18650, le même format qui est utilisé dans les ordinateurs et la Tesla Model S ou la Tesla Model X.
Annonce d’un Tesla à moins de 25,000$ US

C’est pour cette raison que Elon Musk de Tesla a déclaré qu’une voiture électrique de 25000 $ avec une batterie de nouvelle génération était en préparation. Lec projet de Tesla est de changer les matériaux à l’intérieur de la cellule, permettront à Tesla de réduire de moitié le prix des batteries. Selon Musk, les batteries Tesla d’aujourd’hui coûtent entre 10 000 et 12 000 dollars. Des prix de batterie bas pourraient être la clé pour débloquer des voitures électriques plus abordables et plus volumineuses. Tesla vise à réduire le coût des futurs packs à moins de 6000 dollars.  1,4 G$ de notre argent gaspillé au Québec.

Lithium

Après toutes les tentatives minières au Québec pour exploiter le lithium dans nos sols ces dernières années, car nous connaissons la présence de lithium depuis la construction de la Baie-James, le Québec va gaspiller 1,4 milliard de notre argent pour encore tenter de développer un produit qui n’aura plus de valeur d’ici sa mise en marché.

Mines Seleine

Évidemment QS encourage le Québec dans cet échec alors que nous pourrions utiliser notre sel aux Iles-de-la-Madeleine dans la production de sel. Nous produisons aux Mines Seleine 1,3 millions de tonnes de sel principalement utilisé pour l’épandage sur nos routes. Le Québec est le seul endroit à utiliser un sel aussi corrosif pour déglacer nos routes. La plupart des autres endroits utilisent l’acétate de calcium et de magnésium, qui fonctionne seulement jusqu’à -7 °C, mais il cote vingt fois plus cher.

Avoir un marché pour notre sodium des Iles-de-la-Madeleine plus lucratif pourrait être intéressant Environ 150 personnes travaillent à Mines Seleine pour encore 30 ans.

Pendant ce temps, nous pourrions facilement développer des zones de séchage le long de la péninsule
gaspésienne pour l’avenir.

Pour vos actualités c’est : DixQuatre.com

Faites pas les timides donnez votre avis !
Chargement ...
DixQuatre
DixQuatre.com est un média en Abitibi-Témiscamingue couvrant l’actualité locale et régionale. Nous avons une équipe de collaborateurs et collaboratrices réputés qui offrent, chaque jour, une couverture des faits divers, des événements et des enjeux qui vous concernent.

Ce site utilise des cookies pour améliorer votre expérience d'utilisation. Nous vous invitons à en lire davantage sur notre politique de confidentialité. Accepter En savoir plus