Policier

Le noyé : 1978 Terre des Hommes

Pour la deuxième fois cet après-midi, Jean et moi filons à vive allure. Cette fois, c’est pour une femme en pleine crise de cœur au beau milieu de La Ronde et on est en ville. On a beau y mettre la gomme, il reste que la circulation est dense et qu’il faut louvoyer et même grimper sur les trottoirs. Jean conduit en cascadeur et même le terre-plein devant le pont Jacques-Cartier n’échappe pas à sa conduite débridée et c’est la même chose pour l’entrée au site de La Ronde. Depuis quelques semaines, la Ville a engagé des étudiants qui gardent les portes avec consigne de ne laisser entrer personne, pas même la police. Alors, nous en avons défoncé une ou deux. Maintenant, quand ils nous voient, ils se précipitent pour ouvrir. Mais ça nous retarde quand même de quelques secondes qui pourraient être précieuses.

Une poursuite 2,4 millions de dollars contre la Sûreté du Québec

En septembre 2013, Thao Neth, un homme de 62 ans, a été atteint à une épaule par un projectile tiré par le Groupe tactique d’intervention (GTI) de la Sûreté du Québec. Le GTI était en mission à la recherche d’hommes armés et de plantations de marijuana puisque du cannabis avait été saisi dans le secteur quelques jours plus tôt, et il a dû passer par les terres de monsieur Neth à Saint-Mathieu-du-Parc.

Mort du policier Thierry Le Roux en service au Lac-Simon : la CNESST rend public son rapport d’enquête

Dans la soirée du 13 février 2016, Thierry Leroux, un policier du Service de police de Lac-Simon, a perdu la vie lors d’une intervention dans une résidence de la communauté autochtone de Lac-Simon, à une trentaine de kilomètres de Val-d’Or. À la suite de son enquête, la Commission des normes, de l’équité, de la santé et de la sécurité du travail (CNESST) retient comme principale cause que la démarche d’intervention policière visant à maîtriser un individu suicidaire et armé comportait des lacunes.

L’art de se faire des ennemis (Première partie)

Mon nouveau lieutenant détective, mon ami Maurice était mort. Quelle mauvaise idée d’aller se noyer à la chasse. Nous recevions donc un nouveau, nouveau lieutenant détective. Gilles, un bonhomme que je connaissais déjà pour avoir travaillé avec lui pendant les olympiques de 1976.

Flic et confidences: une section de gros égo

Je réitère pour certains lecteurs que les affaires présentées sur ce blogue sont réelles et documentées. Certaines d’entre elles sont tirées de mon livre La Main gauche du Diable (que vous pouvez commander sur mon site web claudeaubin.com), d’autres composent la trame de mon prochain roman Le Lansquenet solitaire.

Il se fait prendre sur la route 117 avec 2000 comprimés de méthamphétamine et plus de 180 comprimés d’oxycontin

Vers 14h30 le 22 décembre dernier, les policiers de la Sûreté du Québec, du poste de la MRC de la Vallée-de-la-Gatineau, ont intercepté un véhicule pour une infraction au code de la sécurité routière dans le cadre de l’opération VACCIN. Le véhicule circulait sur la route 117 dans le secteur de Grand-Remous. Durant les vérifications d’usage, le conducteur a remis un permis de conduire appartenant à une autre personne, mais le policier a reconnu le suspect pour être déjà intervenu auprès de celui-ci dans un autre dossier.